logoileart

ile art Malans

Lauinger-Portrat

Partir d’une matière brute et lui écrire un texte souvent poétique est ma démarche de travail. C’est à partir des mots qui se dessinent que les formes naissent ou renaissent sous mes outils. J’explore la matière sous la dictée des mots et j’avance à petits pas en révélant les grains, les fibres, les courbes et les vides de cette matière nouvelle.   La «Danse des Hommes » C’est un passage, une traversée d’Est en Ouest. On emprunte un chemin puis un second un peu plus long. Passerelle entre le haut et le bas, entre l’ici et l’ailleurs, entre le jour et la nuit…C’est un temps suspendu : pour des larmes, pour des rêves, pour la danse !Lieu des carrières de Malans, lieu du repos parfois et de la « Danse des Hommes» éternellement.Une quarantaine de bois d’acacia peints déambulent par petits groupes de 9, de 11, de 7, de 13 et l’unité qui cherche son chemin. Ils se croisent et ensemble ils entrent dans la Danse, ils cheminent, se cognent, se frottent et s’éloignent. Au loin, ce sont les sept couleurs qui apparaissent, elles résonnent dans ce paysage si souvent changeant.

Jerome Marcel