Andrea Malaer

site : www.parc-de-sculptures.com
mail : andreamalaer@hotmail.com

Né en 1947 - artiste suisse.
Il travaille à Vinelz dans le Canton de Bern en Suisse et à Malans en Haute-Saône (France). Il est membre de l’Association Internationale des Arts Plastiques, UNESCO (Paris), du Sculpture- Network Europe, ISC International Sculpture Center USA, VISARTE Société des Artistes Visuels Suisse, SIA Société des Ingénieures et Architectes Suisse. Ses oeuvres sont exposées : Galerie Christine Bruegger, Bern (Suisse), Galerie Werner Bommer, Zurich (Suisse), Galerie Elisabeth Costa, Pontresina (Suisse), Galerie Jonas, Cortaillod (Suisse), Galerie Michael Schmalfuss, Marburg et Berlin (Allemagne). Il expose ses œuvres monumentales dans le Parc de Sculptures du Château Sainte-Marie à Malans (Haute-Saône), dans des Symposiums Internationaux de Sculptures, lors de Parcours de Sculptures et de Foires Internationales d’Art Contemporain à Berlin, Karlsruhe, Paris, Strasbourg, Madrid.
Son concept essentiel est l’énergie positive créée par le dialogue entre la nature complexe et vivante, les formes géométriques, les possibilités de variations des œuvres et les idées philosophiques qui ont influencé la conception de ces sculptures. Chez les Grecs anciens (Platon, Pythagore, Socrate), la géométrie était perçue dans un sens global, dans une perception vivante qui se déployait dans les mathématiques, la philosophie et la symbolique qui impliquent la réalité physique et la pensée.

suite

La chapelle Anne et l'amphithéâtre

En 2012, Andrea Malaer installe la Chapelle Anne. Vous pouvez entrer dans l’icosaèdre. Il est posé sur les bords d’une ancienne glacière comme en lévitation, face aux volumes platoniciens. Ce volume vous invite à vous poser, vous recueillir ou vous lancer dans des improvisations sonores.
En 2015, c’est un amphithéâtre en acier corten qu’Andrea Malaer réalise, situé en regard de son parc de sculptures et dans l’axe du splendide tulipier d’Amérique. Cinq sculptures tubulaires ferment le cercle formé par l’amphithéâtre et la scène. Un peu enterré, il s’insère naturellement dans le paysage. Il nous invite à nous poser, à regarder, écouter, ce qui nous entoure et... peut-être, une douce musique s’élève du théâtre et, le soir les sculptures du fond de scène disparaissent et font place à des formes graphiques façonnées par la lumière.

Association ile-art 2019

Photographies Thibaut Maréchal